Nous utilisons des cookies (cookies CLAAS et de fournisseurs tiers, p. ex. Google Analytics) afin de vous faciliter la navigation sur notre site Internet et de vous proposer des contenus mieux adaptés à vos centres d'intérêt. Afin de vous permettre de poursuivre votre visite sur notre site Internet, seuls des cookies techniques sont placés sur votre ordinateur. Si vous acceptez les cookies, cette décision s'applique à tous les cookies (cookies à des fins de marketing inclus). Votre consentement est libre et peut être retiré à tout moment.

Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Accepter

Agriculture de précision.

La précision intra-parcellaire

La productivité et l'efficacité sont les maîtres-mots de l'agriculture moderne actuelle. Seule une exploitation qui travaille avec succès à ces deux objectifs peut se maintenir dans un contexte de marchés fluctuants et de cadre politique incertain pour établir durablement les bases pour les générations futures.

Agriculture de précision.

La précision intra-parcellaire

La productivité et l'efficacité sont les maîtres-mots de l'agriculture moderne actuelle. Seule une exploitation qui travaille avec succès à ces deux objectifs peut se maintenir dans un contexte de marchés fluctuants et de cadre politique incertain pour établir durablement les bases pour les générations futures.

Modulation du semis. Une dose optimale.

Il est important de prendre en compte l'hétérogénéité de la parcelle dès le semis. La dose de semis doit être modulée en fonction du type de sol, les conditions de germination et le potentiel de rendement étant variables d'un point à l'autre de la parcelle. Ainsi, la plupart des agriculteurs modulent désormais les doses de semis en fonction de leurs parcelles. Pour leur faciliter la tâche, les cartes de semis proposées peuvent par exemple être créées à partir de cartes du sol ou de mesures avec le conductivimètre électromagnétique EM 38 afin d'adapter automatiquement l'intensité de semis du semoir selon la position de la machine.

Avantages et intérêt.

  • Variabilités intra-parcellaires corrigées
  • Exploitation du potentiel de rendement
  • Battage facilité

Fertilisation initiale et chaulage.

Les résultats de l'analyse du sol combinés au zonage correspondant permettent d'obtenir une base de données pour une fertilisation initiale et un chaulage spécifiques à chaque zone de parcelle. La réalisation technique est simple, le bénéfice économique dépend des caractéristiques du site : plus le niveau de nutrition azotée des plantes varie d'un point à l'autre de la parcelle, plus les économies potentielles sont élevées. Avec le logiciel CLAAS, la cartographie est un jeu d'enfant !

La solution complète de la planification à la carte d'épandage : les cartes de nutrition et les valeurs de pH sont révélatrices des carences du sol. Parer à cette situation, tout en limitant la fertilisation et le chaulage là où c'est indispensable, contribue à faire de réelles économies. Un avantage particulièrement important en périodes de hausse du prix des engrais.

L'objectif est d'obtenir des teneurs en substances nutritives de catégorie C d'un point à l'autre d'une même parcelle.

  • Avantages et intérêt.
    • Meilleur apport nutritionnel pour la plante
    • Pas de sur-fertilisation
    • Augmentation du rendement
    • Transmission des cartes d'application à l'outil
    • Enregistrement des données et redirection vers la cartographie des parcelles
    • Bilan nutritif optimal
    • Amélioration de l'apport nutritif du sol par chaulage et fertilisation de précision
    • Économie d'intrants

Modulation de la fertilisation azotée. Pour une meilleure croissance des plantes.

Quatre yeux valent mieux que deux.

Les exploitations doivent pouvoir choisir librement les produits dont elles ont besoin parmi une gamme de produits complète.

Des composants signés CLAAS :

  • Capteur optique actif
  • Terminal ISOBUS pour la commande et la documentation
  • En option : cartes de rendements escomptés
  • Avantages et intérêt.

    Les avantages sont manifestes : en plus d'être néfaste pour le sol et les cours d'eau, un apport d'azote trop important augmente également les frais d'exploitation. Un apport d'azote trop faible limite le rendement. Quelle quantité faut-il épandre ? Contrairement aux doses homogènes qui étaient appliquées sur une parcelle auparavant, le capteur optique détermine par le biais d'une source lumineuse active les variations non visibles à l'œil nu. Les valeurs mesurées permettent de moduler directement les apports d'engrais, de fongicides ou de régulateurs de croissance. Selon la stratégie choisie, les économies de ressources sont substantielles et l'engrais mieux réparti. L'objectif est d'exploiter complètement les potentiels de rendement jusque-là inexploités.

    Le CROP SENSOR détecte la biomasse et estime les besoins en azote des plantes par le biais de deux indices de végétation. Les valeurs mesurées sont comparées aux valeurs théoriques et les valeurs obtenues sont automatiquement transmises au distributeur d'engrais ou au pulvérisateur afin de moduler la dose d'apport au sein de la parcelle. La connaissance de la parcelle par l'exploitant est évidemment également primordiale.

  • Rentabilité de l'utilisation du capteur.

    Comparaison entre la fertilisation azotée avec capteur et la fertilisation des parcelles sans prendre en compte leur hétérogénéité :

    • Économies de l'ordre de 5 à 10 %
    • Augmentation du rendement d'environ 2 %
    • Teneur en protéines souvent accrue
    • Efficacité de l'apport azoté visiblement plus élevée
    • Bilan nutritif optimal
    • Très bonne réduction de la verse
    • Performances de battage supérieures
    • Récolte de qualité supérieure et plus homogène

    Caractéristiques du CROP SENSOR :

    • Capteur optique actif
    • Portée de près de 3 m depuis le couloir de passage pour une récolte classique
    • Capteur ISOBUS, documentation et branchement simple
    • Deux indices différents pour une sécurité maximale
    • Utilisation possible avec toutes les cultures
    • Calibrage libre laissant une marge de manœuvre à l'exploitant ou systèmes avancés sans calibrage
    • Utilisation en option de cartes de rendements escomptés pour l'intégration des informations de sol et des données de rendement
    • Pas de coûts ni de frais de licence supplémentaires
    • Premier capteur en ligne certifié AEF sur le marché

Modulation des traitements phytosanitaires.

Outre la modulation de la fertilisation azotée en fonction de la parcelle, la modulation des traitements phytosanitaires a elle aussi le vent en poupe. Son principal champ d'application concerne généralement l'utilisation de régulateurs de croissance. Tout comme les engrais azotés, les régulateurs de croissance peuvent être épandus à bon escient sur la parcelle selon les besoins des plantes estimés par un capteur optique. La modulation s'effectue alors selon l'indice de biomasse. En principe, les cultures peu vigoureuses dont l'indice de biomasse est peu élevé nécessitent un apport inférieur en régulateurs de croissance par rapport aux cultures de vigueur moyenne. Si la dose moyenne est appliquée à ce type de cultures, la hauteur des plantes risque d'être trop réduite. Le rendement sera moins bon. Les récoltes plus vigoureuses doivent recevoir une dose supérieure en raison de leur tendance plus élevée à la verse afin de limiter là aussi les risques.

L'utilisation d'un capteur en ligne est également recommandée pour l'épandage de fongicides, le dosage précis dépendant là encore de la densité des cultures. L'application de fongicides doit cependant être conforme aussi bien aux directives légales qu'aux modalités d'application du fabricant des produits en termes de quantités maximales et minimales.