Nous utilisons des cookies (cookies CLAAS et de fournisseurs tiers, p. ex. Google Analytics) afin de vous faciliter la navigation sur notre site Internet et de vous proposer des contenus mieux adaptés à vos centres d'intérêt. Afin de vous permettre de poursuivre votre visite sur notre site Internet, seuls des cookies techniques sont placés sur votre ordinateur. Si vous acceptez les cookies, cette décision s'applique à tous les cookies (cookies à des fins de marketing inclus). Votre consentement est libre et peut être retiré à tout moment.

Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Accepter

Communiqué de presse

CLAAS ouvre un nouveau Centre de test et d'essai

CLAAS vient d'ouvrir sur le site de Harsewinkel son nouveau centre de test et d'essai, dédié au développement de nouvelles machines agricoles. Les actionnaires, la direction du groupe, les salariés ainsi que les femmes et hommes politiques de la région conviés ont inauguré ce bâtiment, dans lequel 15 millions d'euros ont été investis. Sur ce montant, 3,2 millions sont investis dans la seule technologie d'essai.

« En mai 2017, nous étions tous ici présents pour poser la première pierre du nouveau centre de test et d'essai », a rappelé Cathrina Claas-Mühlhäuser en évoquant le lancement de la construction. « Vingt-deux mois plus tard, tout est fini et prêt à fonctionner. Pour cela, adressons un grand merci à tous les Claasiens qui ont participé et à tous les prestataires de services. »

Grâce à ce nouveau bâtiment, CLAAS souhaite réduire les temps de développement de ses moissonneuses-batteuses, de ses ensileuses et de ses tracteurs. Dans treize cellules d'essai, on simule les impacts les plus divers que nos machines pourront subir dans les champs du monde entier. Les essais sur bancs à entraînement électrique se déroulent 24 heures sur 24 et sept jours sur sept.

« Les paramètres techniques du bâtiment sont impressionnants » rapporte Dr. Thomas Barrelmeyer, responsable de l'ingénierie de toutes les machines de récolte céréalières. « Il dispose par exemple d'une puissance de réfrigération installée de 1200 kW. Cela représente la puissance calorifique installée de 120 maisons individuelles. Mais ce n'est pas que la technique qui nous tient à cœur. Nous voulions aussi créer un lieu de travail moderne pour nos employés. » C'est ainsi que sur plus de 7 000 m² de surface utile totale, nous avons aménagé des bureaux modernes, dotés de zones de communication conviviales, pour accueillir environ 200 employés.

De plus, nous avons réalisé une prouesse architecturale en construisant le plus grand des bancs d'essai. Sur ce dernier, nous testons la résistance des barres de coupe de moissonneuses-batteuses qui peuvent mesurer jusqu'à 12 mètres de long. « Son socle de 600 tonnes qui a été coulé sur place en bloc repose sur une suspension pneumatique. En fait, cela doit être quasiment une première en Europe », suppose Oliver Westphal, le responsable du centre de test et d'essai.

Dans le laboratoire électronique, on n'est pas non plus en reste. Dans des systèmes informatiques de la taille d'armoires, on monte l'électronique de machines complètes pour pouvoir tester, par exemple, l'interaction des systèmes d'assistance à la conduite avec les autres composants. Une moissonneuse-batteuse étant équipée de plus de trente distributeurs, il peut y avoir par machine jusqu'à 50 000 tests réalisés de manière totalement automatique.

On passe aux essais dans les champs seulement quand les tests en laboratoire ont donné des résultats positifs. En effet, le meilleur des laboratoires ne saurait les remplacer. C'est donc sur le terrain que l'on réalise d'autres essais afin de finaliser l'évaluation de la fiabilité des machines.